mercredi 25 mai 2016

Les différentes pratiques alimentaires



     Aujourd'hui j'ai décidé de faire un petit article synthèse sur ce qu'on peut mettre, comme alternatives plus saines pour nous , pour les animaux et pour la planète, dans nos assiettes.

LES DIFFERENTS REGIMES ALIMENTAIRES


      J'ai fait le choix de devenir végétarienne il y a plusieurs mois ( en voie de devenir vegan ) ( voir mon article ) . Ce fut une prise de conscience pour ma santé, pour les animaux et l'écologie en général. Comme je l'ai dit, j'ai tout arrêté du jour au lendemain , très facilement : je l'ai moins facile ceci dit pour le vegetalisme, mais au fur et à mesure j'y arrive. Je sais que beaucoup de gens seraient incapables du jour au lendemain d'arrêter de consommer certains aliments, de changer leur style de vie, comme je l'ai fait, même s'ils en ont envie pour x raisons. ( tout comme certains seraient beaucoup plus capables que moi de devenir d'un coup vegan ) Résultat : beaucoup se démotivent avant même d'avoir commencé, se disent qu'ils n'y arriveront jamais. Deux causes à cela : ceux qui leur disent qu'ils n'en font pas assez ( et c'est assez stupide et contre-productif ce genre d'argument ) mais aussi la méconnaissance de certaines « alternatives » en matière de régimes alimentaires dans lesquelles tout le monde peut se retrouver et aller à son rythme. La prise de conscience et la volonté de vouloir changer quelque chose en vous ou en votre matière de vivre est déjà le plus grand pas !
Cette petite liste ci-dessous vous présente quelques régimes différents, les plus connus et les plus « faciles » à appliquer, et sans danger pour votre santé si vous vous alimentez correctement. ( je n'ai pas mis le crudivorisme et le frugivorisme car ces deux types d'alimentation créent beaucoup de débats et j'avoue être trop peu informée sur le sujet pour pouvoir garantir que c'est « sans danger » ! Je n'ai strictement rien contre ceci dit ! ) J'espère que ça pourra aider aussi certains qui sont et veulent rester omni' mais ont des amis qui sont telle ou telle chose , et qui n'arrivent pas forcément tout le temps à cerner les nuances.

  • Flexitarisme :
     Un flexitarien est quelqu'un qui mange de la viande ( poissons y compris ) et produits d'origine animale occasionnellement ( lors de sorties, repas de famille, chez des amis… ). Chez lui, un flexitarien peut être soit végétarien ( voir la définition en dessous ) soit végétalien ( voir la définition en dessous ). Ce régime est très pratique pour ceux qui ont du mal à prévoir leurs sorties, à gérer leur alimentation en groupe, qui sont « amoureux de la viande » mais ont conscience qui doivent en réduire leur consommation. Cela permet de ne pas se créer de frustration ( et je trouve que c'est très important de ne pas être frustré quand on change de style de vie ) et de pouvoir, peut-être plus facilement être définitivement végéta*ien
  • Pescetarisme :
     Souvent confondu à tord avec le végétarisme, un pescetarien est quelqu'un qui ne consomment pas de chair animale …. sauf celles des poissons, des crustacés et des mollusques !
     Un régime qui, pour ma part, je trouve très adapté pour ceux qui ont fait le choix d'une alimentation surtout plus saine vis à vis de leur santé, et qui ne se sentent pas dans un investissement écologique particulier ( ce que je ne critique pas, chacun fait ses choix ).ou pas prêts pour aller encore plus loin dans l'arrêt total de chair animale. Beaucoup de populations dans le monde dépendent essentiellement de ce régime.
  • Végétarisme :
     Le végétarien utilisé en terme général est en fait le lacto-ovo végétarien, c'est à dire quelqu'un qui ne consomme pas du tout de chair animal ( poissons, mollusques, crustacés y compris!) mais consomme des aliments d'origine animale ( lait, œufs, miel ). Un lacto-végétarien ( souvent appelé le végétarisme indien et végétarisme auquel j'appartiens, ou appartenais en partie ) consomme du lait, mais pas d’œufs. Inversement, un ovo-végétarien consomme des œufs, mais pas de lait. Le végétarisme tout comme le végétalisme ne vous oblige, encore une fois pas, à avoir un engagement au sein d'une cause forte ! Le végétarisme se "démocratise" de plus en plus, et je trouve que l'on peut l'assumer en société ( c'est un peu bizarre dit comme ça ) beaucoup plus facilement.
  • Vegetalisme :
     Un végétalien ne consomme aucune chair animale, mais également tout aliment d'origine animale ( pas d'oeufs, pas de lait, pas de miel ).
  • Veganisme :
     Le véganisme ne touche pas simplement qu'à l'assiette, mais également au mode de vie en général, suggère un engagement qui va au delà de sa propre santé ( écologie, anti-spécisme, politique... ) Un vegan est un végétalien qui a également fait le choix d'exclure de sa consommation ( textiles, cosmétiques, médicaments, loisirs...etc.) tout produit ayant eu de près ou de loin un rapport avec l'exploitation des animaux que ce soit par la matière directe ( cuir, fourrure, laine... ), par les tests, ou l'activité ( chasse, cirque... ). C'est ce vers quoi j'essaye de tendre de plus en plus ! :)

    Un article qui peuvent intéresser ceux qui se demandent « Pourquoi devenir vegan concrètement? »

     Et une petite vidéo  par le Monde qui résume un peu l'impact écologique ( je vous invite aussi à aller sur le site www.viande.info qui détaillent tout, par catégories, sur la gauche :) )



Petit message de fin :

     Sur n'importe lequel de vos choix , la chose la plus importante : soyez toujours conséquents avec vous-même! Personne n'a à juger votre façon de faire ! Mais ne jugez pas non plus les personnes qui œuvrent pour montrer au monde ce qui se passe derrière nos assiettes ou derrière nos manteaux « fausse-fourrure » achetés pas chers ( et j'en passe … ), quand bien même vous les trouvez « lourdes ». Les gens ont besoin de voir pour comprendre et réaliser bien souvent. Je ne soutiens pas ceux qui vont insulter des gens qui n'ont rien demandé et qui même étaient potentiellement ouverts à la discussion. Mais je soutiens des personnes engagées, qui ont gaspillé de leur temps, de leur énergie voire même qui ont mis leurs nerfs à bout et ce sans aucun bénéfice direct afin que des choses commencent à bouger en matière d'écologie et d'anti-spécisme. Vous pouvez changer de vêtements, vous pouvez changer d'aliments, vous pouvez changer de politiques, mais il y a une chose que vous ne pourrez jamais changer : la Terre, sur laquelle vous vivez et où vos enfants et petits-enfants vivront. Et vu la montée flagrante du végétarisme et de la consommation bio en France et en Europe en général, je me dis que toute cette énergie n'est pas totalement vaine et que ça va continuer à s'étendre !


    Le prochain article que j'accorderai sera un article synthèse du même genre, mais cette fois-ci sur les différents labels écologiques que l'on retrouve sur les produits , mais également ceux free-cruelty et vegan , afin d'y voir un peu plus clair au milieu de tout ça !

    N'hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des avis ou des questions !

Voilà!;)


Commentaires

  1. Bonjour, je ne souhaite pas du tout polémiquer mais je ne comprends pas comment on peut être végan et écolo ? Je m'explique :o) forcément leurs affaires sont à base de plastique par exemple ou de produits synthétiques pour les tissus, donc forcément des produits qui utilisent les ressources comme des énergies fossiles, de longs transports avec impact sur la planète ... C'est bien d'avoir des convictions et d'aller au bout des choses mais cela ne me semble pas compatible avec l'écologie (les circuits couts ...)Je vais aller voir le site conseillé :o) Je suis vraiment intéressée de voir comment c'est possible de combiner les 2. Merci pour cet article éclairant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, je comprends tout à fait ton questionnement :) Tout comme on ne peut pas être écolo et privilégier un circuit court en utilisant un ordi, un portable , une voiture...etc. Etre écolo, c'est avant-tout avoir la volonté d'en faire le maximum possible : il est bien évident que dans notre époque on ne peut pas l'être à 100% , à moins d'être auto-suffisant et de vivre seul sans besoin de communiquer, ce qui est quelque chose pas donné à tous selon le lieu où on est, on est d'accord haha. Etre vegan participe grandement à l'écologie ne serait-ce que par la non-participation à l'industrie agro-alimentaire animale ( et les produits qui en découlent ) qui produit une très grosse partie de gaz à effet de serres ( plus que les transports sur notre planète ! ), qui participe à la déforestation afin de pouvoir faire plus de terres cultivables pour nourrir ces bêtes là, et également à la pollution et à l'utilisation massive de l'eau. ( je t'envoie vers ce site qui t'explique tout par catégorie sur la gauche, si tu veux avoir plus de précision, ils t'expliquent un peu tout mieux que moi et sur pleins de sujets :) http://www.viande.info/ et une video qui est dessus, faite par le MONDE, qui te résume tout ça : http://www.dailymotion.com/video/x2k2clo_4-min-pour-comprendre-le-vrai-poids-de-la-viande-sur-l-environnement_news ) On ne peut pas faire 0 impact, c'est tout bonnement impossible, mais on peut le réduire. Des gestes du quotidien participent aussi à l'écologie( ça va du tri sélectif jusqu'à au refus de la sur-consommation avec uniquement des achats nécessaires ). Les circuits courts peuvent être priviligés en étant vegan aussi ! En nourriture très largeeement du moins, pour les vêtements, ça a un coût [ pourquoi forcément l'utilisation de plastique ? ] mais il existe quelques marques qui utilisent des textiles végétaux, et s'ils ne privilégient pas les circuits courts, ces marques là font au moins gaffe au traitement humain qu'est accordé aux employés. Sinon, autres alternatives que je fais de plus en plus : aller dans des friperies ( j'ai l'avantage d'avoir un look vintage, j'y trouve mon bonheur <3 ) ce qui est économique qui est plus est, ou apprendre à faire quelques trucs soit-même ( je m'y mets doucement mais sûrement xD ) Je suis personnellement très loin d'être parfaite, mais j'essaye à mon échelle d'en faire le maximum :) Voilàààà, j'espère avoir put répondre à peu près à ta question !

      Supprimer
    2. Hello :o)Merci beaucoup pour ta réponse ! Effectivement ce sont des ""arguments"" dont je tiens compte, il suffit de s'en souvenir :o) J'adore les friperies aussi, la déforestation j'en tiens compte avec entre autre le boycott de l'huile de palme depuis longtemps déjà, l'impact sur les terres cultivables et l'eau des animaux plutôt que des céréales qui pourraient nourrir tout le monde... Par contre je ne savais pas que c'était plus que le transport ;o(
      Je disais plastique parce que je ne voyais pas trop pour les chaussures ou sacs ... Mais effectivement ca fait un bail que je n'ai pas eu de sac ou de pompes en cuir :o)
      Le mieux c'est de faire au maximum c'est sur :o) En fait j'y pense quand je m'organise, ou les déchets, en remettant en cause les gestes du quotidien, ou en décidant que je vais acheter quelque chose (rarement, je me pose tjrs la question du "besoin" avant) etc mais pour faire la synthèse je devrais me mettre devant une feuille :o)
      Merci merci pour ce bel article et ta réponse :o)
      Bonne continuation. Bisous

      Supprimer