samedi 12 septembre 2015

Devenir modèle: Guide pour grand débutant

Backstage de l'Instant D


Devenir modèle : guide pour grand débutant

Coucou ! Pour ceux qui me suivent depuis un petit moment, j'avais dit sur ma page facebook que j'allais commencer à écrire des articles un peu tutoriels à partir de Septembre sur bien sûr le domaine qui me passionne : être modèle ( en tant qu'amatrice, je ne parlerai pas ici des cas des agences etc... ). Je ferai des articles au fur et à mesure de ma progression, de mes multiples expériences pour ne parler uniquement des choses que je maîtrise. C'est donc tout naturellement que j'écris ce premier article, la base de la base, les petits trucs à savoir avant de se lancer et comment se lancer , sans prétention :)!



Avant même de commencer à publier votre première annonce, à faire vos recherches de photographes, posez-vous les bonnes questions qui détermineront ce que vous allez faire ou non par la suite :
  • Pourquoi voulez-vous poser ? Si c'est seulement pour avoir de jolies photos de vous ou faire bien devant les copines/copains ( ce que je ne critique pas, c'est un choix comme un autre ) sachez que vous aurez de belles photos beaucoup plus rapidement en vous payant une séance photo chez un professionnel qui saura vous guider et exactement répondre à votre demande. Si c'est pour gagner de l'argent, oubliez tout de suite : sachez qu'à moins d'être en agence, il est interdit de se faire rémunérer sans être déclarée ( même pour du nu!) Oui oui , c'est la loi qui stipule ça. De plus, sachez que des modèles, il en existe des tonnes, certaines avec un véritable talent et qui ne sont pas rémunérées : donc imaginez vous bien que vous, qui débutez, sans expérience, vous n'avez aucune raison de vous faire rémunérer, on risque de vous rire au visage et ceux qui sortiront un billet vous prendront sûrement pour une prostituée... Si vous posez, ça sera à 99% en collab', c'est à dire souvent sur le principe échange pose contre photos. Bref, devenir modèle est autre chose que juste vouloir satisfaire son image, son égo : cela doit être avant-tout une vraie passion qui demande de l'investissement , les débuts sont souvent difficiles, les images ne sont pas souvent à la hauteur de ce que vous espériez , vous allez traversez des périodes de « vide » peut-être au départ et de remises en question. Et non, à moins d'avoir une chance et un talent énorme ( ou de sortir son porte-monnaie ) , votre premier shooting ne se fera pas avec un grand nom de la photo , redescendez sur terre.
  • Quel investissement physique & financier voulez-vous y mettre ? Oui, on y pense pas au départ, mais la photo prend très vite de l'ampleur une fois lancé. Demandez-vous quand êtes-vous disponible ( en semaine, soirées, jours feriés, weekends...etc ) et combien de temps êtes-vous prêt à donner pour la photo, au sacrifice d'autres choses parfois !( ben oui, parce que planter un photographe la veille d'un shooting parce que vous avez décidé de faire la fête avec les copains, ça ne se fait pas et vous allez traîner une sale réputation ) Demandez-vous aussi combien de budget financier êtes-vous prêt à y mettre. Alors, ceci, dépend de chacun mais sachez que tout naturellement, vous allez vous retrouver à investir dans du bon make-up , du bon fond de teint ( oui parce qu'une équipe de MUA , stylistes et coiffeurs ne sera pas là à chaque shooting, ne rêvez pas, ça sera même rare ) , des petits accessoires par-ci par-là, des tenues parfois... Hormis si c'est un projet ultra personnel du photographe, un travail collaboratif entend de l'investissement des deux côtés et ce n'est pas au photographe de tout payer bien au contraire ( on en parle des centaines voire des milliers d'euros qu'il claque déjà dans son matos ? Bon voilà... ) Vous n'êtes pas obligé d'acheter comme j'ai dit, mais comme toute passion, vous allez finir par investir et c'est toujours bien d'avoir un stock de tenues à proposer au fur et à mesure , et ce genre d'investissement dénote de votre motivation, de votre sérieux et plaira auprès d'éventuelles futures collaborations.
  • Quel genre de photos vais-je faire ? Mode, lingerie, alternatif , nu, glamour, onirique... Ou que sais-je encore ! Il faut que vous y réfléchissiez sérieusement pour ne pas vous retrouver gêné dans un shooting, forcé à faire quelque chose qu'au fond vous ne vouliez pas faire et produire du coup des photos dégageant du mal-être. Réfléchissez aussi aux conséquences de certains genres de photos : en faisant du nu, attendez vous à avoir parfois des réactions violentes des gens, des amis , de la famille. ( personnellement, j'ai un fort caractère et suis aisément passée au dessus, mais ça peut ne pas être le cas de tout le monde ! ) Bien sûr, rien ne vous empêche de refuser un certain type de photos à vos débuts et au fur et à mesure de votre progression accepter plus de choses ou au contraire en refuser d'autres!^^ La photo vous fera très certainement modifier la perception de certaines thématiques et vous évoluerez forcément artistiquement avec.

♣ Commencer les recherches ♣
  • Avoir deux/trois photos « représentatives » : L'idéal, c'est de se payer sa première séance photo pour avoir une sorte de début de book avec des photos de vous de qualité , pouvant projeter les photographes dans l'éventuelle idée d'un shooting. Si vous n'avez vraiment pas les moyens de vous payer un shooting ( comme moi à mes débuts ), trouvez quelqu'un dans vos amis, votre famille, ayant un petit appareil photo même numérique pour vous prendre de façon claire et naturelle de visage, profil, plein pied... Enfin de quoi avoir au moins un aperçu concret de votre physique et de ce que vous dégagez. A EVITER ABSOLUMENT : les selfies, duckface... les photos dans la salle de bain prises avec l'iphone, les photos issues des soirées entres potes... Bref, en plus du fait que vous allez attirez tout sauf des photographes corrects, vous subirez très largement les moqueries des artistes passant par là. Dites-vous que quand vous postez une annonce, c'est un peu comme un cv, plus vous serez correct et essayerez de montrer quelque chose de propre et présentable, plus on vous contactera tout simplement.
  • Où , comment trouver ses premières collaborations : A l'heure où les réseaux sociaux sont omniprésents, il y a de fortes chances pour que vous trouviez votre bonheur là-dessus. Je vous déconseille d'utiliser les sites d'annonces, tout simplement car très peu de gens « nets » traînent dessus et vous risquez surtout d'avoir des réponses pour tourner dans un vieux porno amateur, bref. Il y a de nombreux groupes facebook dédiés aux photographes et modèles, spécialisés par styles de photos ( type Modèles alternatifs ) ou par région directement. Postez-votre annonce sur plusieurs de ces groupes et peut-être trouverez vous votre bonheur. Attention à bien vous relire, à faire gaffe à votre écriture et à la politesse car c'est la moindre des choses. Voici un exemple d'annonce :
«  Bonjour, je me prénomme ___ , j'ai ___ ans, et souhaite me lancer en tant que modèle photo , je cherche donc en toute simplicité un premier shooting en collaboration , je refuse de faire du ______ , aime bien le_____ et suis disponible sur __ ( mettre région ou ville) ___ , le __( mettre les jours dispos )__ . Merci à ceux qui prêteront attention à mon annonce. Bonne journée ! »

Vous pouvez aussi directement démarcher auprès des photographes de votre région ( amateurs si vous débutez ) en leur envoyant une petite proposition de collaboration directement et tout en politesse bien sûr. Enfin ( je prends pour le cas de Toulouse par exemple ), voyez auprès des écoles de photos qui vous entourent si certains élèves ne cherchent pas des modèles : les écoles photos permettent souvent de vivre des premières expériences en studio, et d'avoir des premières photos d'assez bonne qualité !
Et ne surtout pas mal prendre un refus !

  • Ne soyez pas trop exigeant... mais n'acceptez pas n'importe quoi non plus : Comme je l'ai dit au début, ne rêvez pas, il y a très peu de chance pour qu'un grand photographe vous contacte dès votre premiere annonce. Au départ, vous aurez sûrement des passionnés de photos qui débutent comme vous, ou qui ont un peu plus d'expérience, qui vont vous contacter. Il y a des rencontres formidables à faire, même chez les débutants ( qui progresseront un jour ou l'autre ). Ne réclamez pas de la super mega qualité dès le départ ( à moins de sortir votre porte monnaie comme toujours ), contentez vous de shooting qui déjà rendront votre book un peu plus présentable : vous serez contactez de plus en plus au fur et à mesure, et si vous êtes sympathiques, le bouche à oreilles fonctionnent pas mal;) Par contre cela ne veut pas dire que vous devez acceptez n'importe qui : si les photos que fait le photographe ne vous plaisent vraiment pas ou si son attitude vous dérange, dites tout simplement non poliment. Posez également vos conditions et demandez les siennes que tout soit clair. Il faut toujours rester conséquent avec soi-même
  • Et après ? Une fois trois ou quatre shootings effectués, je vous conseille d'ouvrir une page facebook qui permet d'augmenter la visibilité assez facilement et d'être contacté assez régulièrement sans avoir à poster d'annonce. Ça vous permettra aussi si jamais de dissocier profil privé et modèle ( profil public du coup ), ce qui peut-être important. Quand vous commencerez à avoir un bon stock de photos, ouvrez un book en ligne qui démontre un peu plus de sérieux : plusieurs sites existent, payants ou non . Pour ma part je suis sur book.fr , moyennant 17 euros je crois par an mais possédant une interface vraiment claire, propre et accessible ( et surtout sans publicités ! )

  • Pour progresser un peu plus vite, n'hésitez surtout pas à regarder les poses, postures, expressions d'autres modèles qui vous inspirent, et tentez de les reproduire chez vous. Retenez aussi ce que vous dit le photographe durant le shooting : au début vous ferez pleins de petites erreurs, des trucs qu'on ne peut pas savoir avant ( position de bras, orientation du corps en fonction de la lumière...etc) ! Mais ne paniquez pas, c'est normal et c'est en forgeant qu'on devient... euh, c'est en posant qu'on devient modèle !
  • Le milieu de la photo a beaucoup de bons côtés, vous ferez sûrement des rencontres formidables... Et d'autres plus mauvaises. C'est un milieu qui « parle » beaucoup, vous allez souvent entendre des commérages … faites attention à ce que vous dites, et à ce que vous faites : une réputation se fait et se défait rapidement.
  • A l'issue d'une séance, ne vous attendez pas à avoir 100 photos!! Sachez qu'il vaut mieux 3 photos bien traitées que 100 absolument impubliables !!! Et n'harcelez pas le photographe pour avoir les photos très rapidement par pitié, il a une vie aussi! ( certains photographes traitent les photos au bout de quelques jours, d'autres quelques semaines et d'autres quelques mois !!! )
  • Je préfère être directe et vous dire que si vous enchaînez plusieurs shootings, il vous arrivera probablement , enfin j'espère pour vous que non, au moins une fois de vivre ce qu'on appelle une « mauvaise expérience » ( photographe pervers, sentiment de danger, panique, situation embarrassante... ) J'accorderai sûrement un article dessus pour y revenir plus en détails mais sachez que quand ça vous arrive, vous pouvez vous sentir très con et n'oserez sûrement pas en parler de peur d'être victime encore des blabla de la photo: mais parlez-en, en des personnes de confiance... C'est triste à dire mais vous êtes hélas loin d'être les seuls, mais ça peut très facilement vous dégoûtez de la photo : ne vous découragez surtout pas !

Voilà, j'espère que ce premier article assez long et complet servira à quelques futurs accros de la photo :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire